1887

n Contemporary Journal of African Studies - Civil society, democratic governance and development in Nigeria, 1999-2012

USD

 

Abstract

It has been argued by scholars that no nation can fully achieve its development potentials without democratic governance as engendered and supported by vibrant civil society. In this regard, civil society (CS) is seen as the engine of democratic governance (DG) and development of nations. Utilizing secondary data, the paper examines CS, DG and development in Nigeria. It finds that the nation's inability to enjoy DG for development in the past is the absence of continuous vibrant CS arising from weak support and lack of tolerance for the activities of CS organizations by the government and also, the non-adherence to democratic norms by public officials both in words and action. The paper concludes that for the citizens to enjoy DG there is the need for the CS organizations in the country to unite in their activities against repression, and resist every attempt by the government to cause division within their ranks as strategy for the successful entrenchment of democratic norms and its resultant dividends.

Des chercheurs ont fait valoir qu'il n'existe aucune nation pouvant réaliser pleinement son potentiel de développement sans la gouvernance démocratique engendrée et soutenue par une société civile résolue et dynamique. À cet égard, la société civile est considérée comme le moteur de la gouvernance démocratique et du développement des nations. Sur la base de données secondaires, cet article examine la société civile, la gouvernance démocratique et le développement au Nigeria. Il constate que dans le passé, le pays était incapable de jouir des bienfaits de la gouvernance démocratique dû à l'absence d'une société civile résolue et dynamique. Cette abscence découle d'un faible soutien gouvernemental et du manque de tolérance à l'égard des activités menées par des organisations des sociétés civiles, et du non-respect systématique aux normes démocratiques par les agents de la fonction publique. L'article conclut qu'il est nécessaire que les sociétés civiles unissent leurs activités contre la répression pour que les citoyens jouissent d'une gouvernance démocratique, et qu'elles optent pour une stratégie de résistance à toute tentatives du gouvernement de provoquer des divisions dans leurs rangs pour que les normes démocratiques et ses dividendes s'enracinent.

Loading

Article metrics loading...

/content/inafstud1/1/2/EJC147092
2013-01-01
2016-12-05
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error