1887

oa SAHARA : Journal of Social Aspects of HIV / AIDS Research Alliance - HIV / AIDS prevention through peer education and support in secondary schools in South Africa : original article

 

Abstract

The implementation and evaluation of a peer education and support programme in secondary schools to prevent and reduce high-risk sexual behaviour amongst adolescents is discussed. The aims of the programme were to provide accurate information about HIV / AIDS, discuss and reconsider peer group norms, and establish support for learners. In the programme that was implemented in 13 secondary schools in Tshwane, South Africa, peer educators were identified, trained and supported to implement the programme in their schools with the assistance of a teacher and postgraduate students as facilitators. Peer educators organised HIV awareness activities, facilitated class discussions on risk behaviour and gender relationships, and supported learners in solving personal problems. Process evaluation included weekly reports and focus group discussions with peer educators and teachers. A quasi-experimental design involving an experimental and control group, as well as pre- and post-assessments, was used to evaluate the impact of the programme on psychological well-being, personal control, school climate and reported high-risk behaviour of learners aged between 13 and 20 years. The results showed that the percentage of learners in the experimental group who were sexually experienced remained unchanged over the time period of 18 months. In contrast, a significantly increased percentage of learners in the control group were sexually experienced after the same time period. The control group also perceived more of their friends to be sexually experienced. No differences were reported in condom use in either of the groups. The findings of this study suggest that peer education can contribute to a delayed onset of sexual activity, and can therefore contribute to the prevention of HIV / AIDS amongst adolescents.

Cette communication expose une mise en application et une évaluation de l 'éducation par les pairs et le programme de soutien dans des lycées afin d'éviter et de réduire le comportement sexuel à risque élevé parmi des adolescents. Les objectifs de ce programme étaient les suivants : la mise à disposition de l'information précise portant sur le VIH / SIDA, débattre et revoir les normes de groupes de pairs, et établir un service de soutien pour des apprenants. Pendant l'exécution du programme dans 13 lycées à Tshwane, Afrique du Sud, les pairs éducateurs ont été identifiés, formés et soutenus afin d'exécuter ce programme dans leurs lycées avec l'aide d'un enseignant et des étudiants postuniversitaires comme animateurs. Les pairs éducateurs ont organisé des activités de prise de conscience du VIH. Ils ont animé des discussions, en classe, sur le comportement à risque et les relations entre garçons et filles, et ils ont enfin soutenu et aidé des apprenants à résoudre leurs problèmes personnels. L'évaluation de ce processus a aussi inclus des rapports hebdomadaires et des discussions de groupes de foyer avec les pairs éducateurs et les enseignants. Un plan quasi expérimental, incluant deux groupes : un groupe expérimental et un groupe de contrôle et l'évaluation antérieure et postérieure, a été utilisé afin d'évaluer l'impact du programme sur le bien-être psychologique, le contrôle de soi-même, l'atmosphère au lycée et le comportement à risque élevé des apprenants âgés de 13 à 20 ans. Les résultats ont montré que, d'une part, le pourcentage des apprenants sexuellement expérimentés du groupe expérimental est resté pareil durant la période de 18 mois. D'autre part, le pourcentage des apprenants sexuellement expérimentés du groupe de contrôle était plus élevé. Le groupe de contrôle estime que bien plus de leurs amis ont déjà eu des rapports sexuels. Aucune différence n'a été constatée concernant l'utilisation des préservatifs dans les deux groupes. Les résultats de cette étude suggèrent que l'épar les pairs peut contribuer à tarder le tout premier rapport sexuel et peut aussi contribuer à la prévention du VIH / SIDA parmi les adolescents.

Loading

Article metrics loading...

/content/m_sahara/4/3/EJC64368
2007-11-01
2016-12-06
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error