1887

oa SAHARA : Journal of Social Aspects of HIV / AIDS Research Alliance - Attitude of health care workers to patients and colleagues infected with human immunodeficiency virus : original article

 

Abstract

Discrimination against persons living with HIV / AIDS in hospital settings has been documented. This study examined the attitude of health care workers (HCWs) to nurses, doctors and patients infected with HIV. A total of 345 respondents selected by multistage sampling techniques were surveyed, using a semi-structured questionnaire, which explored respondents' attitude to HIV-infected patients and colleagues with HIV / AIDS. HCWs were unwilling to accept that medical procedures be carried out on them by HIV-infected doctors and nurses, with almost 80% refusing surgery or assistance at surgery on them by an HIV-infected doctor or nurse. They were also significantly more unwilling to accept that medical procedures be carried out on them by an infected colleague, compared with their carrying out the same procedure on an HIV-infected patient. Thus, HCWs seemed to believe that the risk of contracting HIV was higher if an infected HCW were to perform medical procedures on them, and fear of contracting HIV seemed to be the driving force for their negative attitudes. Education on occupational risks of HIV, provision of a safe working environment with enforcement of universal precautions, as well as provision of post-exposure prophylaxis are suggested as ways to enable HCWs to change their attitudes.

La discrimination à l'encontre des personnes vivant avec le VIH / SIDA en milieu hospitalier a été étudiée. Cette étude porte sur l'attitude des membres du personnel soignant envers les infirmières, les médecins et les patients infectés par le VIH : 345 répondants sélectionnés au moyen d'une technique d'échantillonnage à plusieurs degrés ont été interrogés, en utilisant des questionnaires semistructurés visant à étudier l' attitude des répondants vis-à-vis des patients infectés par le VIH et des collègues vivant avec le VIH / SIDA. Les membres du personnel soignant étaient réticents à l'idée d'accepter que des procédures médicales leurs soient administrées par des médecins et des infirmières infectés par le VIH, et quasiment 80% refusaient qu'une intervention chirurgicale ou qu'une assistance lors d'une intervention chirurgicale soit pratiquée sur eux par un médecin ou une infirmière infecté par le VIH. Ils étaient beaucoup plus réticents à l'idée d'accepter que des procédures médicales soient pratiquées sur eux par un collègue infecté, qu' à l'idée d'accepter la procédure inverse. Il semblerait ainsi que les membres du personnel soignant pensent que le risque de contracter le VIH est plus élevé si un membre du personnel soignant infecté pratique des procédures médicales sur leur propre personne, et la peur de contracter le VIH semble être l'élément moteur de leurs attitudes négatives. Une éducation aux risques professionnels du VIH, la création d'un environnement de travail sûr où les mesures de précaution universelles sont pratiquées ainsi que la mise à disposition d'une prophylaxie après une exposition sont les moyens qui sont proposés pour permettre aux membres du personnel soignant de changer leurs attitudes.

Loading

Article metrics loading...

/content/m_sahara/6/1/EJC64398
2009-03-01
2016-12-05
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error