1887

oa SAHARA : Journal of Social Aspects of HIV / AIDS Research Alliance - Provider-initiated HIV testing in health care settings : should it include client-centered counselling? : original article

 

Abstract

To increase access to HIV testing, the WHO and CDC have recommended implementing provider-initiated HIV testing (PITC). To address the resource limitations of the PITC setting, WHO and CDC suggest that patient-provider interactions during PITC may need to focus on providing information and referrals, instead of engaging patients in client-centered counselling, as is recommended during client-initiated HIV testing. Providing HIV prevention information has been shown to be less effective than client-centered counselling in reducing HIV-risk behaviour and STI incidence. Therefore, concerns exist about the efficacy of PITC as an HIV prevention approach. However, reductions in HIV incidence may be greater if more people know their HIV status through expanded availability of PITC, even if PITC is a less effective prevention intervention than is client-initiated HIV testing for individual patients. In the absence of an answer to this public health question, adaptation of effective brief client-centered counselling approaches to PITC should be explored along with research assessing the efficacy of PITC.

Pour augmenter l'accès au dépistage du VIH, l'OMS et le CDC ont recommandé la mise en oeuvre d'un dépistage du VIH initié par les fournisseurs (DVIF). Pour répondre aux limites du cadre du DVIF en matière de ressources, l'OMS et le CDC ont suggéré que les interactions patient-fournisseur au cours du DVIF se concentrent sur la fourniture d'informations et de références au lieu d'entraîner les patients vers une assistance psychosociale centrée sur le client comme cela est recommandé au cours d'un dépistage du VIH initié par le client. Il est apparu que les informations sur la prévention du VIH étaient moins efficaces que l'assistance psychosociale centrée sur le client pour réduire les comportements à risque quant au VIH et l'incidence de MST. Par conséquent, des préoccupations existent quant à l'efficacité du DVIF en tant qu'approche de prévention du VIH. Il est cependant apparu que les réductions de l'incidence du VIH pourraient être supérieures si davantage de personnes connaissaient leur statut sérologique par la plus grande disponibilité du DVID, même si le DVID reste une mesure de prévention moins efficace que ne l'est le dépistage du VIH initié par le client pour les patients individuels. En l'absence de réponse à cette question de santé publique, l'adaptation des approches efficaces d'assitance psychosociale centrée sur le client au DVID devrait être étudiée pendant que des études visant à évaluer l'efficacité du DVID sont réalisées.

Loading

Article metrics loading...

/content/m_sahara/6/3/EJC64409
2009-11-01
2016-12-03
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error