1887

n African Journal of Reproductive Health - "Not a boy, not a child" : a qualitative study on young people's views on childbearing in Uganda : original research article

Volume 14, Issue 1
  • ISSN : 1118-4841
  • E-ISSN: 2141-3606

Abstract

To understand reasons for persistent high fertility rate, we explored perceptions and influences of fertility motivation among young people from Uganda. Qualitative inquiry was used, data were organised using NVivo 2 package and latent content analysis performed. Major themes that emerged on factors that entrench high fertility included "Sustenance of 'men's blood' through the male child"; "poverty, joblessness and child bearing", and "other socio-cultural issues: religion, kin, elders and child bearing". Factors that reduce fertility included "perception on women emancipation, job security and couple fertility communication". Young peoples' views on motivation for childbearing in Uganda are embedded in cultural norms and linked strongly to patriarchy, social respectability and women's sustenance. Innovative cultural practices and programs that increase women's social respectability such as emphasis that a girl can be heir and inherit her father's property are needed to reduce son-preference and fertility rates in the younger generation.


Pour comprendre les raisons pour lesquelles le taux de fécondité demeuré élevé, nous avons exploré les perceptions et les influences de la motivation de la fécondité chez les jeunes gens en Ouganda. Nous avons fait une enquête qualitative et les données ont été organisées à l'aide d'un programme de NVivo 2 et nous avons fait une analyse du contenu latent. Parmi les thèmes importants que nous avons découverts concernant les facteurs qui retranchent la stérilité élevée il y avait la « préservation du sang des 'hommes a travers un garçon » ; #171; la pauvreté, le chómage et la procréation », et « d'autres problèmes socio-culturels : la religion, les parents, et la procréation ». Les facteurs qui diminuent la fécondité comprennent la perception sur l'émancipation de la femme, la sécurité de l'emploi et la communication de la fécondité du couple ». Les impressions des jeunes gens sur la motivation pour la procréation en Ouganda sont gravées dans les normes culturelles et fortement liées au patriarcat, la respectabilité sociale et les moyens de subsistance de la femme. Des pratiques culturelles innovatrices et les programmes qui avancent la respectabilité sociale de la femme tel que l'accent mis sur le fait qu'une fille peut être héritière et peut hériter la propriété de son père, sont nécessaires pour réduire la préférence pour un fils et des taux de fécondité chez la jeune generation.

Loading full text...

Full text loading...

Loading

Article metrics loading...

/content/ajrh/14/1/EJC130486
2010-03-01
2019-10-16

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error