1887

n African Journal of Reproductive Health - Risk perceptions, prevention and treatment seeking for sexually transmitted infections and HIV/AIDS among female sex workers in Kano, Nigeria : original research article

Volume 16, Issue 1
  • ISSN : 1118-4841
  • E-ISSN: 2141-3606

Abstract

We examined the risk perceptions, prevention and treatment seeking for HIV/AIDS/STIs of 124 female commercial sex workers from 52 randomly selected brothels in Kano, Nigeria using a descriptive cross sectional design. We analysed the data using Epi Info® 3.5.1. The mean age of the sex workers was 26.4 ± 1.9 years, and most were indigenous Hausas (33.9%), single (50.8%) and had at least secondary school level of education (51.7%). Majority perceived that unprotected sexual intercourse (96.0%) is the commonest risk factor associated with STIs and HIV/AIDs acquisition. Surprisingly, 25.8% did not believe that any method protect against STIs and HIV/AIDS. The most common symptom reported was perineal itching (53.6%); and 60.7% with the symptoms continued to have unprotected sex. Alarmingly, 29.6% of the sex workers were HIV positive, and all continued with unprotected sexual intercourse with clients. Despite the sex workers' good perception and knowledge of HIV/AIDS/STIs prevention, they demonstrated unhealthy sex behaviour and treatment seeking. We recommend a peer education package that targets the workers and their clients, with focus on reducing risk behaviours associated with STIs and HIV transmission, safer sex; and treatment seeking.


Nous avons fait une étude sur les perceptions, la prévention et la recherche du traitement pour le VIH/SIDA/IST chez 124 prostituées sélectionnées au hasard auprès des 52 maisons closes à Kano, Nigéria, à l'aide d'un modèle transversal descriptif. Nous avons fait l'analyse à l'aide de l'Epi Info*3.5.1. L'âge moyen des prostituées était de 26,4±1, ans et la plupart étaient d'origine haoussa (33,9%), célibataires (50,8%) et elles ont été scolarisées jusqu'au niveau secondaire (51,7%). La majorité d'entre elles ont perçu que le rapport sexuel non protégé (96,0%) constitue le facteur de risque le plus commun qui est lié aux IST et à l'acquis du VIH/SIDA. Etonnamment, 25,8% ne croyaient pas qu'aucun méthode ne protège contre les IST et le VIH /SIDA. Les 60,7% qui avaient le symptôme ont continué à avoir des rapports sexuels non protégés. Fait alarmant, 29,6% des prostituées étaient séropositives et elles ont toutes constitué à avoir des rapports sexuels non protégés avec leurs clients. Malgré la bonne perception et la connaissance qu'avaient les prostituées de la prévention du VIH/SIDA, elles ont fait preuve d'un comportement sexuel et la recherche du traitement malsain. Nous préconisons un programme d'éducation de pairs qui vise les prostituées et leurs clients en vue de réduire les comportements de risque liés aux IST et à la transmission du VIH, aux rapports sexuels moins dangereux et à la recherche du traitement.

Loading full text...

Full text loading...

Loading

Article metrics loading...

/content/ajrh/16/1/EJC120925
2012-03-01
2020-09-27

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error