1887

n African Journal of Reproductive Health - Gender differentials and disease-specific cause of infant mortality : a case study in an urban Hospital in Accra, Ghana : original research

Volume 20, Issue 2
  • ISSN : 1118-4841
  • E-ISSN: 2141-3606

Abstract

Infant mortality is a major public health problem especially in developing countries. It is an indicator of quality of and accessibility to primary healthcare as well as the overall health status of a country. Understanding the risk factors for infant mortality is the first important step to reducing its incidence/prevalence. This study examined the prevalence and disease-specific causes of infant mortality in an urban hospital in Ghana and gender differences in the burden of infant mortality. Births and deaths data at the hospital were reviewed and analyzed. Results indicated infant mortality of 32/1000 live births and highlighted malaria, severe anemia, and neonatal sepsis as the leading causes of infant deaths. Gender differences in infant mortality was not statistically significant (X2; P-value=0.73). It is critical to strengthen existing malaria control programs for infants and develop targeted interventions to improve infant nutrition for high risk infants.

La mortalité infantile est un problème majeur de santé publique surtout dans les pays en développement. Il est un indicateur de la qualité et de l'accessibilité aux soins de santé primaires ainsi que l'état général de santé d'un pays. Comprendre les facteurs de risque pour la mortalité infantile est la première étape importante à réduire son incidence / sa prévalence. Cette étude a examiné les causes de la prévalence et des maladies spécifiques de la mortalité infantile dans un hôpital urbain au Ghana et les différences entre les sexes dans le fardeau de la mortalité infantile. Les données sur les naissances et les décès à l'hôpital ont été examinées et analysées. Les résultats ont montré une mortalité infantile de 32/1000 naissances vivantes et ont mis en évidence le paludisme, l'anémie sévère, et la septicémie néonatale comme étant les principales causes de la mortalité infantile. Les différences entre les sexes dans la mortalité infantile n'a pas été statistiquement significative (X2; valeur P = 0,73). Il est essentiel de renforcer les programmes de lutte contre le paludisme qui existent actuellement pour les enfants et d'élaborer des interventions ciblées pour améliorer la nutrition pour les enfants à risque élevé.

Loading full text...

Full text loading...

Loading

Article metrics loading...

/content/ajrh/20/2/EJC195538
2016-06-01
2019-09-20

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error