1887

n French Studies in Southern Africa - Blessed or bloody? Antigone in Sylvain Bemba's

Volume 2010, Issue 40
  • ISSN : 0259-0247
USD

 

Abstract

Dans sa pièce de théâtre , l'écrivain congolais Sylvain Bemba a produit une adaptation africaine de la tragédie de Sophocle. Il se sert du mythe ancien pour illustrer la situation politique dans de nombreux pays d'Afrique pendant les années 1980. En utilisant un pays fictif, la République d'Amandla, il décrit le rêve et l'échec d'une utopie postcoloniale. Ses trois protagonistes, Melissa (Antigone), Titus Saint-Just Bund (Polynice / Hémon) et le conteur (Griot), vont préserver la mémoire de cette utopie. Melissa, comme Antigone, est chargée de l'enterrement et de la garde du tombeau du président Titus Saint-Just Bund, qui a été assassiné par ses ennemis, mais elle meurt dans un accident d'avion. Le conteur va préserver leur histoire pour le peuple. Il semble que dans cette pièce de théâtre Bemba voulait créer une mémoire éternelle pour le personnage historique Thomas Sankara, président du Burkina Faso, qui représente pour lui l'incarnation d'une vision africaine à la fois sainte et sanglante (blessée), exprimée par le nom de «Santigone».

Loading full text...

Full text loading...

Loading

Article metrics loading...

/content/french/2010/40/EJC34137
2010-01-01
2016-12-09

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error