1887

oa SAHARA : Journal of Social Aspects of HIV / AIDS Research Alliance - Is higher risk sex common among male or female youths? : original article

Volume 12, Issue 1
  • ISSN : 1729-0376

 

Abstract

There are several studies that showed the high prevalence of high-risk sexual behaviors among youths, but little is known how significant the proportion of higher risk sex is when the male and female youths are compared. A meta-analysis was done using 26 countries' Demographic and Health Survey data from and outside Africa to make comparisons of higher risk sex among the most vulnerable group of male and female youths. Random effects analytic model was applied and the pooled odds ratios were determined using Mantel-Haenszel statistical method. In this meta-analysis, 19,148 male and 65,094 female youths who reported to have sexual intercourse in a 12-month period were included. The overall OR demonstrated that higher risk sex was ten times more prevalent in male youths than in female youths. The practice of higher risk sex by male youths aged 15-19 years was more than 27-fold higher than that of their female counterparts. Similarly, male youths in urban areas, belonged to a family with middle to highest wealth index, and educated to secondary and above were more than ninefold, eightfold and sixfold at risk of practicing higher risk sex than their female counterparts, respectively. In conclusion, this meta-analysis demonstrated that the practice of risky sexual intercourse by male youths was incomparably higher than female youths. Future risky sex protective interventions should be tailored to secondary and above educated male youths in urban areas.

Il existe plusieurs études qui montrent la forte prévalence de comportements sexuels à risque élevé chez les jeunes, mais peu est connu comment significativement la proportion des rapports sexuels à haut risque est lorsque les jeunes mâles et femelles sont comparés. Une méta-analyse a été effectuée à l'aide 26 pays Enquête démographique et de santé des données provenant de l'extérieur de l'Afrique et de faire des comparaisons des rapports sexuels à haut risque parmi les groupes les plus vulnérables de jeunes mâles et femelles. Effets aléatoires modèle analytique a été appliquée et le regroupement des rapports de cotes (RC) ont été déterminés à l'aide de Mantel-Haenszel méthode statistique. Dans cette méta-analyse, 19,148 hommes et 65,094 femmes jeunes qui ont déclaré avoir des rapports sexuels dans une période de douze mois ont été inclus. L'ensemble ou ont démontré que des rapports sexuels à risque était dix fois plus élevée chez les jeunes hommes que chez les femelles de jeunes. La pratique des rapports sexuels à haut risque par les jeunes hommes âgés de 15 à 19 ans était plus de vingt sept fois plus élevés que leurs homologues de sexe féminin. De même, les jeunes hommes dans les zones urbaines, appartenait à une famille avec milieu de plus haut indice de richesse, et éduqués au secondaire et au-dessus étaient plus de 9 fois, 8 fois et 6 fois en péril de pratiquer des rapports sexuels à risque que leurs homologues de sexe féminin, respectivement. En conclusion, la présente méta-analyse a démontré que la pratique de rapports sexuels risqués par les jeunes hommes était incomparablement plus élevés que ceux des femmes jeunes. Les futures interventions de protection des rapports sexuels à risque devraient être adaptées à l'enseignement secondaire et au-dessus de jeunes hommes instruits dans les zones urbaines.

Loading full text...

Full text loading...

Loading

Article metrics loading...

/content/m_sahara/12/1/EJC183206
2015-01-01
2016-12-09

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error