1887

oa SAHARA : Journal of Social Aspects of HIV / AIDS Research Alliance - Prevalence of prenatal depression and associated factors among HIV-positive women in primary care in Mpumalanga province, South Africa : original article

Volume 13, Issue 1
  • ISSN : 1729-0376

 

Abstract

This study aimed to assess the prevalence of depressed symptoms and associated factors in prenatal HIV positive women in primary care facilities in rural South Africa. In a cross sectional study, 663 HIV positive prenatal women in 12 community health centres in Mpumalanga province, South Africa, were recruited by systematic sampling (every consecutive patient after HIV post test counselling). Results indicate that overall, 48.7% [95% CI: 44.8, 52.6] of women during the prenatal period reported depressed mood (scores of ≥ 13 on the Edinburgh Postnatal Depression Scale 10). In multivariate analysis, not being employed, unplanned pregnancy, not having an HIV positive child, poor antiretroviral therapy adherence, non condom use at last sex, and intimate partner violence were associated with depressive symptoms. Potential risk factors among HIV infected prenatal women were identified which could be utilized in interventions. Routine screening for depression may be integrated into prenatal care settings.

Cette étude a pour but de démontrer la prévalence de symptômes dépressifs et d'autres facteurs associés chez des femmes prénatales infectées par le VIH. Les femmes ont été évaluées lors des consultations médicales d'Attention Primaire dans des entourages ruraux d'Afrique du Sud. L'étude transversale a été menée dans 12 Centres de Santé de la province de Mpumalanga avec 663 femmes prénatales, positives au VIH. Les femmes ont été recrutées par échantillonnage systématique (chaque patiente après conseil suivant le résultat du test VIH). Les résultats d'ensemble montrent que le 48.7% des femmes dans la période prénatale [95% IC: 44.8, 52.6] ont manifesté un état animique dépressif (chiffre .>13 d'après the Edinburgh Postnatal Depression Scale 10). Une analyse multivariée (multivariate analysis), pas réalisée, aurait confirmé comme des facteurs associés avec les symptômes dépressifs, la prégnance non planifiée, la peur d'avoir un enfant positive au VIH, une mauvaise adhésion au traitement ART, pas d'utilisation du condom lors de la dernière relation sexuelle, et violence intime du partenaire. Des facteurs potentiels de risque chez des femmes prénatales infectées par le VIH ont été identifiés, ils pourraient être utilisés dans des interventions. Dans ce sens, des études de routine pour dépression pourraient être incorporées dans des protocoles des soins prénataux.

Loading full text...

Full text loading...

Loading

Article metrics loading...

/content/m_sahara/13/1/EJC189679
2016-01-01
2016-12-10

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error