1887

oa SAHARA : Journal of Social Aspects of HIV / AIDS Research Alliance - Assessment of knowledge, attitudes and practices of infant feeding in the context of HIV : a case study from western Kenya : original article

Volume 6, Issue 3
  • ISSN : 1729-0376

 

Abstract

Guidelines for infant feeding options among HIV-positive mothers are changing with informative research. Cultural factors, socialisation processes, gender dimensions and socio-economic status within communities should be considered in recommending feasible and sustainable options. The objective of this study was to assess the knowledge, attitudes and practices with regards to infant feeding in the context of HIV. A cross-sectional study was conducted between November 2003 and January 2004. The study was carried out in Kosirai Division, Nandi-North District, in western Kenya. The target population was community members aged 18 - 45 years and key informants aged 18 years and above. Structured questionnaires and in-depth interviews were used to collect data. Multistage and snowball sampling methods were used to identify study participants. Quantitative data were analysed using the SPSS statistical package for social scientists (Version 12). Cross-tabulations were calculated and Pearson's chi-square test used to test significance of relationships between categorical variables. Recorded qualitative data were transcribed and coded. Themes were developed and integrated. A generation of concepts was used to organise the presentation into summaries, interpretations and text.


A total of 385 individuals participated in the survey, 50% of whom were women. There were 30 key informants. Farming was the main source of income but half of the women (49.7%) had no income. Most of the respondents (85.5%) knew of breastfeeding as a route of HIV transmission with sex (=0.003) and age (=0.000) being highly associated with this knowledge. Breastfeeding was the norm although exclusive breastfeeding was not practised. Cow's milk, the main breast milk substitute, was reported as being given to infants as early as two weeks. It was the most popular (93.5%) infant feeding option in the context of HIV / AIDS. Heating expressed milk, wet nursing and milk banks were least preferred. Thus, the social, cultural and psychological complexity of infant feeding practices should be taken into account when advocating appropriate infant feeding options. Further research is required to determine the safety of using cow's milk as an infant feeding option. Community engagement, including education and awareness strategies, specific to the benefits of exclusive breastfeeding as a mechanism to reduce the risk of HIV transmission is urgently needed.

Les directives relatives aux options d'alimentation des nourrissons chez les mères séropositives changent avec les études informatives. Les facteurs culturels, les processus de socialisation, les dimensions de genre et le statut socioéconomique au sein des communautés devraient être pris en considération en recommandant des options faisables et durables. L'objectif de cette étude consistait à évaluer les connaissances, les attitudes et les pratiques relatives à l'alimentation des nourrissons dans le contexte du VIH.


Une étude transversale a été réalisée entre novembre 2003 et janvier 2004. L'étude a été réalisée dans la division de Kosirai, dans le district de Nandi-North, au Kenya occidental. La population ciblée était les membres de la communauté âgés de 18 à 45 ans et les informants clés âgés de 18 ans et plus. Des questionnaires structurés et des entretiens approfondis ont été utilisés pour rassembler les données. Des méthodes d'échantillonnage à plusieurs degrés et cumulatif ont été utilisées pour identifier les participants à l'étude. Les données quantitatives ont été analysées au moyen du logiciel statistique SPSS par les chercheurs en sciences sociales (Version 12). Des tableaux à double entrée ont été calculés et un test X2 a été utilisé pour tester l'ampleur des relations entre les variables nominales. Les données qualitatives enregistrées ont été transcrites et codées. Les thèmes ont été développés et intégrés. Une génération de concepts a été utilisée afin d'organisation la présentation en résumés, interprétations et texte. Un total de 385 individus a participé à l'étude, dont 50% étaient des femmes. Le nombre d'informants clés s'élevait à 30. L'agriculture était la principale source de revenus mais la moitié des femmes (49.7%) ne disposait d'aucun revenu. La majorité des répondants (85.5%) savait que l'allaitement constituait une voie de transmission du VIH, le sexe (=0.003) et l'âge (=0.000) étant étroitement associés avec ces connaissances. L'allaitement était la norme, bien que l'allaitement exclusif ne soit pas pratiqué. Le lait de vache, principal substitut au lait maternel, a été rapporté comme étant donné aux nourrissons dès l'âge de deux semaines. Il s'agissait de l'option d'alimentation des nourrissons la plus populaire (93.5%) dans le contexte du VIH / SIDA. Le réchauffement du lait tiré, le recours aux nourrices et aux banques de lait, qui n'étaient pas connus, étaient les options les moins privilégiées.
La complexité sociale, culturelle et psychologique des pratiques d'alimentation des nourrissons devrait être prise en compte lors de la préconisation d'options d'alimentation des nourrissons. Des études supplémentaires sont nécessaires afin de déterminer l'innocuité du recours au lait de vache en tant qu'option d'alimentation. L'engagement de la communauté, y compris les stratégies d'éducation et de sensibilisation spécifiques aux avantages présentés par l'allaitement exclusif comme mécanisme pour réduire le risque de transmission du VIH est urgemment recherché.

Loading full text...

Full text loading...

Loading

Article metrics loading...

/content/m_sahara/6/3/EJC64408
2009-11-01
2016-12-11

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error