1887

oa SAHARA : Journal of Social Aspects of HIV / AIDS Research Alliance - 'Triangulating' AMPATH : demonstration of a multi-perspective strategic programme evaluation method : original article

Volume 6, Issue 3
  • ISSN : 1729-0376

 

Abstract

Clinical programmes are typically evaluated on operational performance metrics of cost, quality and outcomes. Measures of patient satisfaction are used to assess the experience of receiving care, but other perspectives, including those of staff and communities, are not often sought or used to assess and improve programmes. For strategic planning, the Kenyan HIV / AIDS programme AMPATH (Academic Model Providing Access to Healthcare) sought to evaluate its performance in 2006. The method used for this evaluation was termed 'triangulation,' because it used information from three different sources - patients, communities, and programme staff. From January to August 2006, Indiana University external evaluators and AMPATH staff gathered information on strengths, weaknesses and suggestions for improvement of AMPATH. Activities included in-depth key-informant semi-structured interviews of 26 AMPATH clinical and support staff, 56 patients at eight clinic sites, and seven village health dialogues () at five sublocations within the AMPATH catchment area. Data sources included field notes and transcripts of translated audio recordings, which were subjected to qualitative content analysis. Eighteen recommendations for programme improvement emerged, including ten from respondent perspectives. Three recommendations were cited by patients and in , but not by staff. Triangulation uncovered improvement emphases that an internal assessment would miss. AMPATH and Kenyan Ministry of Health leadership have deliberated these recommendations and accelerated strategic change actions, including rural satellite programmes, collaboration with village-based workers, and door-to-door village-based screening and counselling.

Les programmes cliniques sont généralement évalués en fonction des mesures de performance opérationnelle du coût, de la qualité et des résultats. Les mesures de satisfaction du patient sont utilisées afin d'évaluer l'expérience associée à l'administration des soins, mais d'autres perspectives, comme celles du personnel et des communautés, ne sont pas souvent recherchées ou utilisées à des fins d'évaluation et d'amélioration des programmes. A des fins de planification stratégique, l'AMPATH (Modèle académique pour la Provision d'Accès aux Services de Santé), un programme kenyan consacré au VIH / Sida, a cherché à évaluer sa performance en 2006. La méthode utilisée pour cette évaluation a été appelée « triangulation » du fait qu'elle utilisait des informations provenant de trois sources différentes : les patients, les communautés et le personnel du programme. De janvier à août 2006, des évaluateurs externes de l'université d'Indiana et le personnel d'AMPATH ont rassemblé des informations sur les forces, les faiblesses et les suggestions en vue d'améliorer l'AMPATH. Les activités ont inclus des entretiens semi-structurés approfondis avec des informateurs clés de 26 membres du personnel clinique et de soutien d'AMPATH, 56 patients dans 8 cliniques et 7 dialogues de santé de village () dans cinq sous-locations de la zone concernée par l'AMPATH. Les sources de données incluaient des notes de terrain et les transcriptions des enregistrements audio traduits. Les transcriptions ont fait l'objet d'une analyse du contenu qualitatif par des analystes kenyans et nonkenyans indépendants au moyen de méthodes de codage de contenu standard. Dix-huit recommandations en vue de l'amélioration du programme ont émergé de cet exercice, dont dix issues des perspectives répondants. Trois recommandations (accès supérieur aux centres médicaux, travail de proximité et services basés dans le village) ont été citées par les patients et par les , mais non par le personnel.


La triangulation a permis de mettre l'accent sur des améliorations ayant émergé qu'une évaluation interne n'aurait pu mettre à jour. L'AMPATH et la direction du Ministère de la Santé kenyan ont délibéré sur ces recommandations et ont accéléré les actions de changement stratégique, dont les programmes satellites en zone rurale, la collaboration avec les travailleurs dans les villages, et le dépistage et le conseil en porte à porte dans les villages.

Loading full text...

Full text loading...

Loading

Article metrics loading...

/content/m_sahara/6/3/EJC64410
2009-11-01
2016-12-10

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error