1887

oa SAHARA : Journal of Social Aspects of HIV / AIDS Research Alliance - An evaluation of a refresher training intervention for HIV lay counsellors in Chongwe District, Zambia

Volume 8, Issue 4
  • ISSN : 1729-0376

 

Abstract

To address a severe shortage of human resources for health, the Zambian Ministry of Health has begun to make use of lay counsellors for HIV counselling and testing. However, their skills and knowledge rarely have been reviewed or refreshed. We conducted a two-day refresher workshop for lay counsellors to review their performance and refresh their skills and knowledge. The objective of this study was to evaluate the refresher training intervention for HIV lay counsellors in the rural district of Chongwe in Zambia. The two-day refresher-training workshop was held in November 2009. Twenty-five lay counsellors were selected by District Health Office and participated in the workshop. The workshop included: the opening, a pre-training exercise, lectures on quality assurance with regard to testing and safety precautions, lectures on counselling, filling the gap/Q&A session, and a post-training exercise. In both the pre- and post-training exercise, participants answered 25 true/false questions and tested 10 blood panel samples to demonstrate their knowledge and skill on HIV counselling and testing. The average overall knowledge test score increased from 79% to 95% (<0.001). At the baseline, knowledge test scores in topic of standard precaution and post-exposure prophylaxis were relatively low (58%) but rose to 95% after the training (<0.001). The per cent agreement of HIV testing by lay counsellors with reference laboratory was 99.2%. Participants' knowledge was improved during the workshop and skill at HIV testing was found to remain at a high level of accuracy. Relatively weak knowledge of standard precautions and post-exposure prophylaxis suggests that lay counsellors are at risk of nosocomial infections, particularly in the absence of refresher training interventions. We conclude that the refresher training was effective for improving the knowledge and skills of lay counsellors and provided an opportunity to monitor their performance.

Afin de résoudre un problème de manque crucial de ressources humaines dans le secteur de la santé, le ministre de la Santé zambien a commencé à faire appel à des conseillers non professionnels afin de fournir des conseils et un dépistage du VIH. Cependant, les compétences et les connaissances de ces conseillés ont rarement été évaluées ou remises à niveau. Nous avons organisé un atelier de remise à niveau sur deux jours, destiné aux conseillers non professionnels afin de leur permettre d'évaluer leur performance et de remettre leurs compétences et leurs connaissances à niveau. L'objectif de cette étude était d'évaluer l'intervention de formation de remise à niveau destinée aux conseillers non professionnels dans ce district rural de Chongwe en Zambie. Cet atelier de remise à niveau et de formation de deux jours s'est tenu en novembre 2009. Vingt-cinq conseillers non professionnels ont été sélectionnés par l'Office de la santé du district et ont pris part à l'atelier. Celui-ci s'est composé des sessions suivantes: allocution d'ouverture, exercice préalable à la formation, leçons sur l'assurance de la qualité en matière d'essai et de précautions de sécurité, leçons sur le conseil, session de rattrapage/Q&R, et exercice de post-formation. Au cours de l'exercice préalable à la formation et de l'exercice de post-formation, les participants ont répondu à 25 questions vrai/faux et ont testé 10 prélèvements sanguins afin de démontrer leurs connaissances et leurs compétences en matière de conseil et de dépistage du VIH. Le résultat général moyen obtenu au test de connaissances est passé de 79% à 95% (<0.001). Au départ, les résultats du test de connaissances sur les questions de précaution standard et de prophylaxie post-exposition étaient relativement faibles (58%) mais ont augmenté suite à la formation (<0.001). Le pourcentage de réussite des essais de dépistage réalisés par les conseillers non professionnels, en référence aux résultats obtenus en laboratoire, était de 99.2%. Les connaissances des participants se sont améliorées au cours de l'atelier, et les compétences en matière de dépistage du VIH ont conservé un niveau de précision élevé. Une connaissance relativement faible des précautions standards et de la prophylaxie post-exposition suggère que les conseillers non professionnels pourraient courir le risque de contracter des infections nosocomiales, en particulier en l'absence d'interventions de formation de remise à niveau. Pour conclure, la formation de remise à niveau était efficace pour améliorer les connaissances et les compétences des conseillers non gouvernementaux et permettait de suivre leur performance.

Loading full text...

Full text loading...

Loading

Article metrics loading...

/content/m_sahara/8/4/EJC126521
2011-12-01
2016-12-09

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error