1887

oa SAHARA : Journal of Social Aspects of HIV / AIDS Research Alliance - Efficacy of a lay health worker led group antiretroviral medication adherence training among non-adherent HIV-positive patients in KwaZulu-Natal, South Africa : results from a randomized trial : original article

Volume 9, Issue 4
  • ISSN : 1729-0376

 

Abstract

There is a lack of theory-based randomized controlled trials to examine the effect of antiretroviral adherence in sub-Saharan Africa. We assessed the effectiveness of a lay health worker lead structured group intervention to improve adherence to antiretroviral therapy (ART) in a cohort of HIV-infected adults. This two-arm randomized controlled trial was undertaken at an HIV clinic in a district hospital in South Africa. A total of 152 adult patients on ART and with adherence problems were randomized 1:1 to one of two conditions, a standard adherence intervention package plus a structured three session group intervention or to a standard adherence intervention package alone. Self-reported adherence was measured using the Adult AIDS Clinical Trials Group adherence instrument prior to, post intervention and at follow-up. Baseline characteristics were similar for both conditions. At post-intervention, adherence information knowledge increased significantly in the intervention condition in comparison to the standard of care, while adherence motivation and skills did not significantly change among the conditions over time. There was a significant improvement in ART adherence and CD4 count and a significant reduction of depression scores over time in both conditions, however, no significant intervention effect between conditions was found. Lay health workers may be a useful adjunct to treatment to enhance the adherence information component of the medication adherence intervention, but knowledge may be necessary but not sufficient to increase adherence in this sample. Psychosocial informational interventions may require more advanced skill training in lay health workers to achieve superior adherence outcomes in comparison standard care in this resource-constrained setting.

Il n'existe pas de recherches informées par une théorie de base permettant d'évaluer l'effet de l'accès au traitement antirétroviral en Afrique sub-saharienne. Nous avons évalué l'efficacité de l'intervention d'un groupe défini d'agents de santé pour améliorer l'accès au traitement antirétroviral (TAR) avec un échantillon d'adultes infectés par le VIH. Cette étude préliminaire a été réalisée en deux temps dans la clinique d'un hôpital de province en Afrique du Sud ou le taux de prévalence est élevé. Un échantillon de 152 patients adultes sous traitement antirétroviral ayant des problèmes d'accès a été étudié selon une formule 1:1. Pour y faire, nous avons établi deux conditions á savoir d'une part leur soumission á une procédure générale d'intervention pour faciliter l'accès. Cette dernière est suivie d'une intervention en trois phases d'une part et d'autre part une procédure générale d'intervention. L'accès volontaire a été mesuré grâce aux essais cliniques sur un groupe d'adultes ayant le SIDA, une méthode appliquée en trois périodes : une phase initiale, une phase d'intervention, et une phase post-intervention. Les caractéristiques de base étaient similaires pour les deux conditions. A la phase post-intervention, la connaissance des informations d'accès s'est considérablement améliorée par rapport au niveau initial des soins alors qu'on n'a pas constaté une quelconque amélioration pour la motivation d'accès et les compétences. Il y a eu par contre une amélioration significative de l'accès au TAR et á la numération des CD4 et une réduction significative des cas de dépression au cours des deux phases. Cependant aucun effet majeur n'a été identifié. On peut ainsi dire que les agents de santé peuvent être un complément utile au pour renforcer la composante d'information á l'intervention visant á faciliter l'accès á la médication (AMI), mais l'information peut être nécessaire mais non suffisante pour améliorer l'accès dans cet échantillon. Les informations Psychosociales d'interventions peuvent nécessiter une formation et des compétences plus avancées pour les agents de santé en vue d'atteindre des résultats supérieurs en matière de soins et de niveau d'accès par rapport au contexte de ressources limitées.

Loading full text...

Full text loading...

Loading

Article metrics loading...

/content/m_sahara/9/4/EJC128485
2012-11-01
2016-12-10

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error